Comment rester anonyme à l’aide d’un VPN ?


Avec les problèmes assez récurrents de fuites de données personnelles sur le web, de plus en plus de personnes souhaitent protéger leur confidentialité en ligne. Pour y parvenir, elles utilisent un VPN. Cet outil peut protéger votre confidentialité en ligne, mais uniquement si vous respectez certaines conditions.

Choisissez une option payante

Afin de rester gratuits, les VPN non payants ne peuvent vous proposer qu’un nombre de services limités. Ainsi, vos données ne seront pas particulièrement protégées. Vous n’aurez pas droit au double VPN ou aux protections contre les fuites DNS. Il se peut également que vos données soient volontairement exposées à des tiers qui n’hésitent pas à les exploiter. Outre les problèmes de confidentialité, le débit offert par un VPN gratuit est faible et votre bande passante reste limitée. Pour garantir votre confidentialité et profiter d’un service de qualité, le blog généraliste cypress.fr vous conseille les VPN payants. L’abonnement avec ce type de VPN n’est d’ailleurs pas exagéré, surtout si vous optez pour un abonnement de longue durée. Vous pouvez de ce fait profiter d’un meilleur service, de plus de bande passante et d’une plus grande vitesse de connexion.

Évitez de vous exposer

Le VPN agit comme une couche de sécurité, mais il ne va pas vous rendre entièrement anonyme. Vous pouvez néanmoins faire attention à certaines de vos actions sur le web, afin que le VPN puisse garantir votre confidentialité. Par exemple, si vous vous connectez à votre compte sur un réseau social en passant par un VPN (sur Instagram, ou sur Facebook, etc.), vous perdez votre anonymat. En effet, puisque vous êtes connecté à votre compte, le réseau social pourra toujours effectuer un suivi de vos activités. Vous perdrez également votre anonymat, si vous fournissez vous-même vos données personnelles sur certains sites. C’est, par exemple, le cas lorsque vous effectuez une inscription sur un site en passant par un VPN et que vous y indiquez votre adresse, mail, téléphone, etc. Et enfin, malgré la présence du VPN, si vous avez un malware sur votre PC ou même de simples cookies sur votre navigateur, vous n’aurez plus de confidentialité. Les cookies vont permettre aux sites de vous identifier et les malwares peuvent subtiliser discrètement vos données personnelles.

Faites attention à la journalisation

Aucun service VPN, même les services payants, ne peut se passer de la journalisation. De ce fait, certaines de vos activités seront toujours enregistrées dans un journal ou un blog. C’est de cette manière que les fournisseurs VPN peuvent vérifier les problèmes que vous rencontrez sur leurs serveurs, limiter votre utilisation selon votre abonnement, etc. Toutefois, certains fournisseurs peuvent conserver un trop grand nombre de vos activités en ligne. Ils peuvent, par exemple, conserver la liste des sites que vous avez consultés, les produits qui vous ont intéressés, etc. Parfois, ces informations peuvent aider la justice dans le cadre d’une enquête relative à la cybercriminalité. Cependant, il se peut aussi que le fournisseur utilise ces données à des fins particulières qui ne vous plairont pas forcément. Pour connaître le fonctionnement de la journalisation d’un fournisseur, vous avez besoin de lire attentivement les conditions générales d’utilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post