Les différentes formes sur lesquelles se présente la cybercriminalité


La cybercriminalité fait désormais partie intégrante de la vie quotidienne des particuliers et des professionnels, notamment des internautes. Vous êtes surement sans savoir que ce genre d’attaque criminelle ne se passe en effet que sur la toile. Mais attention, actuellement, ce domaine s’est également évolué se déclinant aussi en plusieurs sortes. Focus.

Le piratage

Quand on parle de cybercriminalité, on pense souvent directement au piratage. Et pour cause, c’est la forme classique des attaques virtuelles. Que ce soit sur les plateformes professionnelles, ou encore sur les comptes sur les réseaux sociaux, les experts en piratage peuvent trouver, voire changer vos mots de passe.
Généralement, outre les mauvaises blagues, le piratage a pour but de copier votre identité. Les acteurs prennent tous les informations dont ils ont besoin pour créer une autre vous et dépense votre argent, voire même vous cribler de dette.

Les malwares et les virus

C’est la nouvelle technique préférée des cybercriminelles de nos jours.  Et certains sont très doués dans la création de ces malwares. Récemment, on a assisté à une attaque de malware au niveau mondial qui a freiné l’ardeur de l’économie dans le monde entier pendant plusieurs heures.
Les malwares sont surtout utilisés contre les entreprises. Certains disent, même si aucune preuve n’en a été faite, que c’est un moyen pour d’autres de nuire à leur concurrent. Néanmoins, les experts sont d’accord pour dire qu’il s’agit surtout d’un acte visant à récolter encore une fois des données sur les entreprises. Dans les deux cas, les risques sont grands. Après une attaque de malware, non seulement l’activité sera stoppée, ce qui revient à minimiser votre chiffre d’affaires, mais pourra également vous couter cher, car il sera nécessaire de revoir la sécurité des sites.

Les escroqueries en ligne

Comme bien des choses, l’Homme a trouvé le moyen de transformer les avantages de l’anonymat donné par internet en un inconvénient. En effet, il n’est plus rare actuellement de voir des actes d’escroquerie en ligne. Ce peut être sur les réseaux sociaux comme sur les plateformes de discussion et les forums en tout genre. Attention, même les ventes en ligne peuvent être des actes de malveillances. Dans la mesure où on ne connait ni ne voit le vendeur, les recours sont bien souvent minimes. Raison pour laquelle on conseille toujours aux internautes de bien choisir avant de faire confiance à un prestataire virtuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post